Extra un.

 
 
Extra un.

 
 


Perrie
 
 
             C'est faux. Ce qu'on voit dans les films. Ce qu'on lit dans les livres. Ce qu'on entend chez les gens. C'est faux. Ça n'en est pas moins moche mais c'est faux. La première fois. Leur première fois. Ce moment magique, fort, merveilleux, inoubliable. Leur foutue étape dans la vie adulte. La jeune fille qui devient femme. Je refuse de devenir femme pour ça. Je suis devenue une femme le jour où je l'ai décidé, pas le jour où un homme l'a fait pour moi.
Avec Zayn, c'était chaotique, douloureux et un peu raté. Mais c'était réel. Tellement réel. La façon dont il tremblait parce qu'il avait peur de mal faire, la façon dont nos caresses étaient timides, presque honteuses, parce qu'on était bouleversés par tout ça, par ce truc vu et revu mais qu'on ne connaît jamais vraiment. J'ai eu peur et lui aussi. Et on a mal fait les choses. Trop précipités, trop excités et trop perdus à la fois. Et je me retrouve là, devant cette porte, la boule au ventre.
Je sais qu'il va me crier dessus mais je dois lui dire. C'est la seule personne à qui je peux me confier. La seule en qui j'ai confiance. Alors je frappe timidement. Je ne reçois aucune réponse. J'entrouvre la porte et m'engouffre dans la pièce plongée dans le noir. Par chance, Harry n'est pas chez son mec mais blotti dans son lit, profondément endormi.
Je m'immisce sous la couette alors qu'il fait une chaleur à crever dehors. Il est midi. Ça m'étonne à peine qu'il soit encore là puisqu'il a fait une soirée avec Liam hier soir. Ils ont eu leur diplômes, ces cons. Je ne sais pas comment ils ont fait mais ils l'ont eu. Alors ils ont fêté ça entre eux. Zayn aussi l'a eu. Et on a passé la nuit ensemble. Loin de mes cousins trop hallucinés d'avoir réussi leurs examens pour réaliser que je n'étais plus à la soirée avec eux.
Harry grommelle dans son lit car je viens de le réveiller en m'enfonçant dans le matelas. Il ouvre les yeux à demi et les referme quand il voit qu'il ne s'agit que de moi. Son bras glisse jusqu'à ma taille et il me serre contre lui. Je souris dans son étreinte. Harry n'est pas très câlin d'habitude. Il doit être encore ivre de la vieille. Et tant mieux vu ce que je m'apprête à lui dire.
 
_Haz ?
_Hum.
_C'était bien ta soirée ?
_Hum.
_Faut que je te parle d'un truc.
_Hum.
_J'ai vu Zayn hier soir.
 
Il se raidit. Enfonce sa tête dans son oreiller.
 
_Veux' pas savoir.
_S'il te plaît, je murmure, la gorge nouée, On a fait une bêtise.
 
Mon cousin se redresse brutalement, son regard vert plongé dans le mien. Ses sourcils se froncent et il finit par se relever complètement pour m'interroger sèchement :
 
_Qu'est ce que vous avez fais ?
_Promets moi de ne pas crier.
_Qu'est ce que vous avez fais ? Répète-t-il encore plus durement.
_On a couché ensemble.
 
Il reste un instant silencieux, enregistrant l'information avec un léger rictus à la lèvre, et je continue avant qu'il ne me saute à la gorge :
 
_On a oublié d'utiliser un préservatif.
 
Le sang disparaît instantanément de son visage et je voudrais disparaître sous terre tellement j'ai honte. Je ne sais pas ce qui nous a pris ce soir là. On a juste tout mal fais. Trop pris dans l'action et la peur de ce que va penser l'autre. On a juste... Oh mon Dieu.
Mes larmes se mettent à dévaler mes joues. Je ne veux pas qu'il me juge. Qu'il me considère comme une salope ou je ne sais quoi. J'ai juste besoin qu'on me rassure. Qu'on me dise que ça va aller. Que ce n'est pas si grave et que-
 
_Putain Perrie ! Explose mon cousin en m'amenant à lui, me serrant contre son corps malgré toute la tension que je ressens à l'intérieur de lui, Mais bordel ! Pourquoi ?
_Je sais pas, je murmure, tremblante, Je sais pas Haz. C'était... J'en sais rien. J'ai peur. Imagine que je suis-
_Arrêtes, m'interrompt-il sèchement, Tu as pris la pilule du lendemain ?
_Quoi ?
_Putain, ils ne vous ont pas parlé de ça au lycée ?
_On est dans un lycée privé, je te rappelle.
 
Il soupire. Passe une main sur son visage. Puis finit par se relever de son lit. Il court jusqu'à son jean qu'il enfile maladroitement et je l'interroge :
 
_Qu'est ce que tu fous ?
_Je t'emmène à la pharmacie et à l'hôpital.
_Hôpital ? Je répète, blême.
_Test de dépistage, répond-t-il brièvement tout en enfilant un tee-shirt sur son torse nu.
_Non ! Je m'offusque, Zayn n'a rien ! Il m'a promis qu'il ne l'avait fait qu'une fois et il s'était protégé. Je lui fais confiance.
_Pas moi.
 
Mon cousin attrape son portable sur son bureau et le glisse dans sa poche avant de se retourner vers moi :
 
_Dépêche toi, on y va maintenant !
_Mais-
_Pas de « mais » Perrie ! S'emporte-t-il, Suis moi !
 
Je me relève du lit à mon tour, en titubant. J'ai laissé Zayn en plan ce matin. Je suis partie avant qu'il ne se soit réveillé. Avant qu'il n'ait réalisé à son tour l'énorme connerie qui nous a pris hier soir. Je suis partie comme une lâche et j'entends mon portable vibrer dans mon sac depuis tout à l'heure.
Peu importe. Je suis mon cousin qui dévale les marches des escalier quatre à quatre. Je ne l'avais jamais vu se réveiller aussi vite. Il débarque dans la cuisine et attrape une pomme sur le comptoir. Mona le sermonne car il ferait mieux de s'installer tranquillement pour déjeuner mais il se contente de l'embrasser sur la joue et de sortir de la cuisine pour récupérer ses chaussures qui traînent dans le hall. J'en profite pour me retourner vers Liam, avachi sur une chaise, et qui fixe sa tasse de café d'un air totalement absent.
 
_Gueule de bois ? Je l'interroge.
 
Il se retourne lentement vers moi. Le regard dans le vide et le c½ur en miettes.
 
_Qu'est ce que t'as ?
_Je pars à la fin de l'été.
 
Merde. Je savais que ça l'avait toujours fais chier cette histoire de déménagement en Chine. Mais Liam est trop fier pour le reconnaître. Je veux dire, qu'on lui manquera, nous, sa famille. Alors ça me fait un coup de le voir comme ça.
 
_Je sais, je murmure gênée, Mais tu reviendras souvent.
_C'est à l'autre bout du globe Perrie.
_Je traverserai le monde pour toi.
 
Un sourire effleure ses traits. Parce que ça sonne ridiculement romantique.
 
_T'es conne.
_Vas te faire foutre. Bouffeur de riz.
_Oh quelle insulte ! S'exclame-t-il en portant sa main à son c½ur, Tu viens de me briser.
_Espèce de-
_Bon les gros lourds, débarque soudainement Harry dans la cuisine, On n'a pas que ça à foutre. Dépêche toi, ajoute-t-il à mon attention.
_Je peux savoir où vous allez ? Nous interroge Liam d'un air sceptique, Un dimanche midi ?
_On va se promener, réplique mon cousin, Il fait beau.
 
Je reste sur le cul. Autant que Liam je suppose. Parce que -merde quoi- y a pas moins crédible comme excuse ? Se promener ? Genre on a quarante ans ?
 
_Haz on t'a pas dis d'arrêter ta coke ? Lance Liam cynique.
_J'en prends plus.
_Oui.. Depuis hier soir. C'est déjà pas mal.
 
Le visage de mon cousin se crispe. Comme si il venait sincèrement de se rappeler de ce moment de la soirée.
 
_C'était.. Bégaye-t-il, C'était juste un peu.
 
Liam ne répond pas, se contentant d'un haussement de sourcils. Alors Harry m'attrape par le bras et m'emmène avec lui. On sort de la maison puis on se dirige vers l'arrêt de bus. Je sens mon cousin tendu à côté de moi et j'ignore ce que je peux lui dire. Parce que si il est accro au point de ne plus se rendre compte quand il prend de la coke, il a un plus gros problème que moi.
 
_T'en as parlé à Gemma ? M'interroge-t-il après quelques minutes d'un silence gênant.
_De Zayn ?! J'hallucine.
_Mais non, soupire-t-il blasé en levant les yeux au ciel, De ta première fois. Elle sera meilleure conseil que moi.
_Peut-être pas, je murmure, Tu aimes les hommes.
_J'aime un homme.
 
Et ça me fait sourire. Parce qu'il est tellement amoureux qu'il n'essaie même plus de le cacher. De toute façon, il en était incapable. Tout son être hurle au monde entier qu'il est fou d'amour pour ce type qu'on n'a jamais vu.
 
_Ouais, j'approuve, Et sûrement plus que ce qu'elle sera capable d'aimer un jour.
 
Le sourire d'Harry se crispe et il glisse ses mains dans les poches de son slim.
 
_C'est juste une carapace, finit-il par murmurer.
_Et elle est en train d'oublier ce qu'il y a à l'intérieur.
_Quelqu'un arrivera à creuser, un jour.
_Et ce jour ça risque de faire des dégâts, j'ajoute.
 
Harry a un léger mouvement de tête, comme pour confirmer ce que tout le monde craint. Gemma n'est pas prête à laisser entrer quelqu'un dans sa vie. Et je la comprends. Parce que je crois que ce quelqu'un n'existe pas. Personne ne serait capable d'assumer tout ça. Toute cette haine, cette violence, cette arrogance, ce dédain qu'elle a pour les autres, pour la vie, pour sa propre vie.
Cette fille ne fait jamais rien pour elle. Toute sa vie est réglée par rapport aux autres. Par rapport à ce qu'elle doit leur apporter : soutien, protection. Par rapport à ce qu'elle doit faire : commander, gérer. Et j'avoue que si parfois je l'envie d'avoir cette force de caractère, le plus souvent, je la plains. Parce que j'ai le sentiment qu'elle ne sera jamais vraiment heureuse ainsi.
 
_Alors, reprend mon cousin, Qu'est ce qu'il t'a dit ?
_Qui ça ?
_Zayn, grince-t-il entre ses dents, Il s'est excusé ou-
_Je ne sais pas, je réponds, Je suis partie avant qu'il ne se réveille.
_Classe, commente-t-il simplement.
_Pourquoi tu dis ça ?
_Rien, sourit-il, Tu es bien une Styles. C'est tout.
_Parce que je suis partie ? J'interroge.
_Parce que tu as fuis, il rectifie.
 
Je reste silencieuse. D'ailleurs, je garde le silence tout du long. Jusqu'à ce qu'on prenne le bus, jusqu'à ce qu'on s'arrête à la pharmacie et que mon cousin achète cette foutue pilule, jusqu'à ce qu'on rejoigne l'hôpital. Parce que ce qu'il m'a dit tourne en boucle dans ma tête.
Fuir.
Est ce que c'est ce que je viens de faire ? Pourtant, on est deux coupables dans cette histoire. Lui et moi. J'aurais pu y penser aussi. J'aurais pu demander à prendre la pilule. J'aurais pu m'assurer qu'il avait ce qu'il fallait. Moi aussi, j'aurais pu. Mais je rejette toute la faute sur lui.
Alors, oui, vu comme ça, j'imagine que je suis bien une Styles.
 
_A quoi tu penses ? Finit par m'interroger Harry alors qu'on est installés dans la salle d'attente depuis bientôt cinq minutes.
_A ce que j'ai fais.
_Tomber enceinte ? Me nargue-t-il.
 
Je lui lance un regard noir avant d'ajouter :
 
_Fuir.
_Oh.
_Pourquoi est ce qu'on le fait toujours ? Je l'interroge, Il nous manque un gêne pour le courage ou je ne sais pas quoi ?
 
Mon cousin pouffe de rire, l'air de s'être posé la question lui aussi.
 
_Parce que c'est plus facile, répond-t-il.
 
Plus lâche, surtout.
 
_Réponds lui, enchaîne-t-il.
_Pardon ? Je m'étonne, Comment tu sais que-
_Ton portable fait que de vibrer. Je ne suis pas con.
_Est ce que c'est une sorte d'approbation de ma relation ? J'hallucine.
_Tu ne l'attendais pas de toute façon. Mon approbation.
 
Je souris avant qu'il enchaîne :
 
_Appelle le. J'ai un coup de fil à passer moi aussi.
_Ton copain ? J'interroge.
_Oh que oui.
 
Il se lève de sa chaise et part appeler plus loin. Donc j'en profite pour sortir mon téléphone de mon sac. Vingt appels en absence et une dizaine de messages. Je ne prends même pas la peine de les lire et l'appelle directement. Bien-sûr, il décroche cinq secondes plus tard.
 
_Perrie ??
_Oui, c'est moi.
_Putain mais tu m'as fais peur ! Où est ce que tu es partie ? Je suis tellement désolée, je t'en prie, pardonne-moi. Je sais que je n'ai pas géré. Je ne voulais pas te faire de mal. Bon sang, je m'en veux tellement, je suis-
_Calme toi, je le coupe, Je vais bien. J'avais juste besoin de...
_Prendre l'air ?
 
Fuir.
 
_Oui, je réponds, Mais ça va.
_Je.. Reprend-t-il mal à l'aise, Pour hier soir... J'aurais dû penser. Enfin, putain je suis tellement un boulet.
_C'est autant de ta faute que la mienne.
_Tu veux que je t'accompagne à la pharmacie ?
_Non ne t'inquiètes pas. J'y suis déjà allée.
_Toute seule ? M'interroge-t-il inquiet.
_Non. Jade.
_Oh d'accord, souffle-t-il rassuré, J'aurais pu venir aussi tu sais, je ne t'aurai jamais laissé tomber.
_Je sais Zayn.
 
Je m'apprête à répondre autre chose mais je vois mon cousin revenir dans la salle d'attente, visiblement furieux.
 
_Écoute je dois y aller, je reprends, Je t'appelle ce soir.
_Tu ne m'en veux pas ? Je te jure que je suis désolé. Vraiment.
_C'est bon, ne t'inquiètes pas. Je t'aime.
 
Harry grimace avant de se laisser tomber sur le siège à côté de moi.
 
_Je t'aime aussi, répond Zayn avant de raccrocher.
 
Je lance un coup d'½il à mon cousin. Il a l'air épuisé.
 
_Ça va ? J'interroge d'un air inquiet.
_Ouais, souffle-t-il, On s'est juste engueulés.
_Sérieux ? Pourquoi ?
 
Il me regarde avec un sourire en coin, l'air de se dire que si je savais la réponse je fermerai ma gueule.
 
_Rien d'important, finit-il par lâcher.
 
Puis il se retourne vers l'accueil en soupirant.
 
_Putain il leur en faut du temps pour des saletés d'analyse.
_Elles ne sont pas nécessaire, je réplique, Je t'ai dis que Zayn n'avait rien et-
_Tu les fais, me coupe-t-il d'un ton clairement pas négociable, Je te signale que les maladies infectieuses...
 
Et je l'arrête de l'écouter. Pas que ça ne m'intéresse pas -enfin si un peu quand même- mais parce que je viens de recevoir un sms de Zayn. Alors j'ouvre le message discrètement.
 
 
✉ SMS de « Zorro » à « Mon ange »
14h02. Euh.. Louis vient de débarquer dans ma chambre en me balançant une boite de préservatif à la gueule. Tu crois que Jade en a parlé à Stan ??? Genre ils se voient encore ?!
 
 
_Et ces putains de microbes, tu sais, ils s'infiltrent partout dans ton corps, comme un- continue Harry sans réaliser que je ne l'écoute pas du tout, trop choquée par ce que je viens de lire. 
 
 
✉ SMS de « Mon ange » à « Zorro »
14h02. Je t'ai menti, j'en ai pas parlé à Jade. Je ne sais pas du tout comment il a pu le savoir.
 
 
_Comme ce foutu sida, je veux dire, ça va vite ces conneries. Mais je ne dis pas que t'as le sida. C'est juste un exemple, tu sais, enfin je ne voudrais pas-
 
 
✉ SMS de « Zorro » à « Mon ange »
14h02. Mais tu as dû en parler à quelqu'un ? Il n'a pas pu deviner tout seul !
 
 
_Tu sais j'avais une pote au lycée, enfin Kendall, et elle s'est chopée une fois ce truc dégueu, c'était-
 
 
✉ SMS de « Mon ange » à « Zorro »
14h02. Juste Harry. Mon cousin.
 
 
_Bon ça s'est soigné vite en vrai parce qu'elle avait des traitements, mais quand même, c'était vraiment-
 
Je me retourne vers Harry, lentement. « Juste Harry ». Et ça m'explose à la gueule comme une évidence. Tout. Depuis le début. Et ce coup de fil. Bordel, comment j'ai pu être aussi aveugle ? Ça me brouille la vue. Ça me brûle le sang. Je le sens battre dans mes tempes à une allure folle. Ma gorge se sèche. Mes muscles se crispent. Et mon portable vibre de nouveau.
 
 
✉ SMS de « Zorro » à « Mon ange »
14h03. Bordel de merde.
 
 
_En attendant, je veux juste te protéger et toi tu-
_Tu sors avec Louis Tomlinson, je le coupe.
 
Il s'arrête complètement. De parler. De respirer. Et c'est la confirmation que j'attendais. Putain. Je me relève brusquement de ma chaise. Les pieds grincent sur le parquet. Et toute la salle d'attente se retourne vers nous. Parce qu'on les dérange de faire autant de bruits. Mais moi je les emmerde. Parce que là, je pourrais avoir toutes les maladies du monde que j'en aurais toujours rien à foutre. Louis Tomlinson. J'ai envie de vomir.
 
_Mais.. Bégaye Harry en se relevant à son tour, Qu'est ce que tu racontes enfin ?
_Tu.. Je reprends, le souffle court, Tu... Putain. Mais Niall !
_Mais arrêtes tu délires !
_Oh que non ! J'explose, Putain mais c'est évident depuis le début ! Tu te fous de ma gueule ? Après tout ce que tu m'as dis sur Zayn ! Que j'étais la honte de cette famille ! Mais vas te faire foutre putain ! Vas te faire foutre Harry !
_Calme toi ! S'emporte-t-il à son tour, Calme toi putain tu nous fais honte là !
_Honte ??? Je répète abasourdie, Mais moi je ne sors pas avec le mec qui a foutu mon frère en fauteuil !
_C'était un accident.
 
Le coup est violent. Tellement que je sens mon ventre se briser en deux parties distinctes. Un accident. Il ose me parler d'un putain d'accident. Je le hais. Je le méprise. Je voudrais qu'il meurt pour ce qu'il ait osé dire.
 
_T'es un bel enculé Haz.
_Perrie ! S'exclame-t-il alors que je quitte la pièce, Reviens ! T'as pas fais tes analyses !
_Et pour que je découvre quoi ?! J'explose, Que mes gênes sont pourries de l'intérieur ? Elles ne seront jamais pires que les tiennes !
 
Je quitte la salle, sous le regard d'une dizaine de gens qui se réjouissent du spectacle. D'un côté, je les comprends, ça leur fait oublier cinq secondes qu'ils se sont peut-être chopés une MST.
 
_T'as pas le droit de me dire ça ! S'emporte Harry en me suivant jusque dans les escaliers, Toi aussi t'es avec un Tomlinson !
_MAIS PAS LOUIS ! Je hurle, Louis ! Louis ! Louis ! Je répète incrédule en dévalant les marches.
_Arrêtes.
_Mais qu'est ce que va dire Gemma ? Mon Dieu, ça va la tuer !
 
Brusquement, il me plaque contre un mur. On manque de peu de se ramasser la gueule par terre. De toute façon, ça n'aurait rien changé. Je crois que je suis déjà brisée de partout.
 
_Je t'interdis de lui dire, grince-t-il froidement, J'ai gardé le secret pour toi et Zayn je te rappelle.
_Mais elle doit savoir ! Enfin Haz t'es con ou quoi ? Il ne t'aime pas ! Il veut te détruire ! T'atteindre, c'est sa vengeance ! Enfin comment tu peux être aussi con ?
_Parce que Zayn c'est le prince charmant peut-être ?
_Oui ! Enfin non, mais... Lui il est différent d'eux. Mon Dieu, comment tu peux te faire avoir comme ça ? Réfléchis ! Te toucher toi. C'est la meilleure façon de détruire Gemma ! Haz ouvre les yeux ! Je dois lui en parler !
_Non, continue-t-il sèchement.
 
Et, pourtant, je vois bien dans ses yeux qu'il se met à douter parce qu'ils finissent par se recouvrir d'un liquide transparent.
 
_Non, murmure-t-il plus faiblement, Non.. Tu dis n'importe quoi.
_Haz, je reprends plus calmement, Zayn m'a parlé d'eux. Louis, Isaac, Stan, Aïden... Ce sont les mêmes. Des monstres. Ils vous haïssent. Si fort. Tu n'imagines même pas à quel point. Louis va te détruire.
_Non.
_Il ne peut pas t'aimer. Pas réellement. Regarde à quel point Gemma le hait. Il est le même.
_Non.
_Ouvre les yeux, je t'en prie. Tu vas tellement souffrir. Mon Dieu, s'il te plaît, ouvre les yeux.
_Arrêtes. Il m'aime.
 
Je le regarde et, pour la première fois de ma vie, je vois dans ses yeux à quel point il est fragile. A quel point je viens de tout foutre en l'air. Mais je ne pouvais pas rester silencieuse. Je ne pouvais pas ne rien dire après tout ce que m'a raconté Zayn sur sa famille. Et je m'en veux. Je m'en veux de lui infliger cette souffrance. Je m'en veux de lui avoir enlevé son bonheur. Mais c'est mon rôle. Protéger ma famille.
 
_On va en parler à Gemma, je reprends, Elle va te venger.
_Non, souffle-t-il, en lutte contre ses propres démons, Non arrêtes de parler, je t'en supplie.
_Haz, je ne te laisserai pas tomber. Il va payer.
_Il m'aime, il répète, l'air perdu.
 
Et ça me fait mal de l'entendre. A quel point il a besoin d'être aimé. A quel point il s'est accroché à ce type. Je pourrais lui tordre le cou à ce pauvre con.
 
_Je te jure que je te protégerai Haz. Toi et moi. Ça marche dans les deux sens. Il ne t'aura pas. Personne ne laissera ça arriver. 
 
 
 
Extra un.

 
 
____________________
 
Premier extra de l'Acte 3, j'espère que ça vous a plu, 
ça commence à devenir chaud pour nos deux chouchous ♥ 
Pour celles qui me suivent sur Twitter (@Noa_Kane) vous savez que je pars à NY 
(gros coup de folie, on a acheté nos billets 4 jours avant de partir!!) 
Donc je suis désolée je voulais poster un chapitre en plus de cet extra avant le départ
mais je ne vais pas avoir le temps ! 
J'espère que ceci saura vous compter jusqu'à mon retour (début février) 
En attendant je vous tiendrai au courant de mon voyage via Twitter ! 
Bisous à tous ♥ ♥ ♥ 
 
 

Tags : #RunUpfic - #Acte3 - #Extra

Leave a comment

We need to verify that you are not a robot generating spam.

See legal mentions

Don't forget that insults, racism, etc. are forbidden by Skyrock's 'General Terms of Use' and that you can be identified by your IP address (54.198.164.83) if someone makes a complaint.

Comments :

  • Visiteur

    02/04/2017

    Je peux savoir pourquoi à chaque fois que ça s'arrange ça repart de plus belle -- ? Nan mais parce que là, ce n'est plus possible.

  • RunningUp

    27/11/2016

    PrettyLittleBlog-3 wrote: "Mais arrêtez de vouloir les séparé c'est plus possible!!!!! Laissez les s'aimez en paix!!!! C'est injuste!!!
    Au passage je ne sais pas si je t'aime plus que tout ou si je te hais tellement ta fiction me fait du mal ou du bien! C'est tellement fort! La vache! Un coup je pleure parce que c'est horriblement triste et un autre coup je pleure parce que c'est magiquement beau!!! Je suis trop sensible pour lire ta fiction! Elle me fait vibrer comme elle me tue! C'est plus pensable! Mon dieu!
    Je te ferai un commentaire vraiment détailler quand je l'aurai fini! Ca fait bien depuis samedi que je suis dessus et je n'arrête pas d'y penser! Mais la j'était obligé de commenté ca commence à être atrocement cruelle la façon dont on les sépare continuellement!
    "

    et ton commentaire détaillé était parfait ♥

  • PrettyLittleBlog-3

    09/11/2016

    Mais arrêtez de vouloir les séparé c'est plus possible!!!!! Laissez les s'aimez en paix!!!! C'est injuste!!!
    Au passage je ne sais pas si je t'aime plus que tout ou si je te hais tellement ta fiction me fait du mal ou du bien! C'est tellement fort! La vache! Un coup je pleure parce que c'est horriblement triste et un autre coup je pleure parce que c'est magiquement beau!!! Je suis trop sensible pour lire ta fiction! Elle me fait vibrer comme elle me tue! C'est plus pensable! Mon dieu!
    Je te ferai un commentaire vraiment détailler quand je l'aurai fini! Ca fait bien depuis samedi que je suis dessus et je n'arrête pas d'y penser! Mais la j'était obligé de commenté ca commence à être atrocement cruelle la façon dont on les sépare continuellement!

  • Tona-wairua-larry

    04/08/2016

    MAIS VA TE FAIRE FOUTRE CONNASSE ! Putain Perrie va te faire foutre va te faire foutre ! SI TU PARLES J'TE RETROUVERAI ET JE TE TUERAI SALE INGRATE

  • Visiteur

    13/04/2016

    Je la déteste tellement la Perrie

  • RunningUp

    26/01/2016

    Mend wrote: "Heeeeeeey !!
    Omgggg, je suis une fan trop nul, dernier chapitre que j'ai lu remonte a juin .... pffff. Honte à moi. Je suis vraiment désolée, mais tu vois je suis de retour ? haha.
    Bref, j'espere que t'as passé de bonnes vacances, que tes partiels se sont bien passés et que ton année erasmus c'est bien terminé.

    Ce chapitre c'est une bombe, Perrie qui comprend.. Et Harry qui doute. TRISTESSE DE LA VIE. Trop hâte de lire la suite. (Mes commentaires sont toujours aussi intéressant....)
    PS: Je t'en voudrais pas si tu te souviens pas de moi après ce temps, j'suis pas la meilleure des 'commentatrices' haha.

    Bisous x
    "

    ahah je suis contente de te revoir parmi nous alors ! J'ai hâte de lire ton avis ;)

  • Mend

    20/01/2016

    Heeeeeeey !!
    Omgggg, je suis une fan trop nul, dernier chapitre que j'ai lu remonte a juin .... pffff. Honte à moi. Je suis vraiment désolée, mais tu vois je suis de retour ? haha.
    Bref, j'espere que t'as passé de bonnes vacances, que tes partiels se sont bien passés et que ton année erasmus c'est bien terminé.

    Ce chapitre c'est une bombe, Perrie qui comprend.. Et Harry qui doute. TRISTESSE DE LA VIE. Trop hâte de lire la suite. (Mes commentaires sont toujours aussi intéressant....)
    PS: Je t'en voudrais pas si tu te souviens pas de moi après ce temps, j'suis pas la meilleure des 'commentatrices' haha.

    Bisous x

  • RunningUp

    30/10/2015

    Visiteur wrote: "TG PERRIE LOUIS AIME HARRY
    "

    Clair et précis. J"aime.

  • Visiteur

    29/10/2015

    TG PERRIE LOUIS AIME HARRY

  • RunningUp

    19/10/2015

    Visiteur wrote: "Je suis désolée, mais la seule chose que j'ai pensé, c'est "Qu'elle est conne !". Et franchement, elle est profondément conne, la pauvre. Au début, je trouvais ça trop mignon, sa relation avec Zayn. Mais au final, j'ai juste l'impression que ce sont des petits cons qui croient tout savoir de l'amour, alors qu'ils sont totalement ignorant. Et putain ça me fait chier, parce que Louis et Harry sont juste magnifiques ensemble, et j'adore lire ces moments où ils sont ensemble. Je suis infiniment triste que Harry soit trop fragile, et qu'il doute si vite. Mais au final, c'est normal, il y a tellement de méfiance entre les deux clans, il y a eu trop de vengeance, et Harry ne peut que douter.
    Désolée de te faire un roman, j'avais juste besoin de m'exprimer.
    PS : je suis actuellement en train de détester Perrie.
    "

    ahah je sais que ce chapitre est un peu violent pour perrie mais faut essayer de prendre du recul et se dire qu'elle essaie de protéger son cousin, et puis elle est jeune aussi pour tout comprendre et gérer comme il faut, bref je la défend un peu parce que c'est mon petit perso mais je comprends ton point de vu :)

Report abuse